Soyez disruptif

mot barbare!

qu'est-ce que cela signifie?

 

C'est toujours aussi formidable que de créer pour vous!

 

Pour cela, je me suis attelé depuis le commencement à être disruptif!

 

Oups! Mais quel est ce barbarisme?

 

Dans ce terme, très employé de nos jours, on décèle le mot rupture. 

 

Petit rappel des faits: l'entreprise naît d'un très fort esprit créatif solo ou collectif de ses concepteurs ultras motivés. Puis, elle vend plus de ses produits ou services, recrute et très tôt, met en place des outils de gestion pour un bon pilotage mais aussi pour l'aider dans ses rapports avec ses interlocuteurs externes comme ses fournisseurs, qui vont lui accorder des facilités de paiements et ses banquiers qui vont lui accorder des lignes de crédit. L'entreprise s'institutionnalise et on s'installe dans un certain confort...Vous voyez où je veux en venir?

 

Non? Toujours pas? 

 

Prenons un exemple: Kodak! Ah, ça y est, vous voyez! Je développe: est-ce que Kodak n'a pas vu venir le virage numérique que son marché prenait? Bien sûr que oui!! C'est même un de ses ingénieurs, Steven Sasson, qui a lui-même contribuer à cette avancée en 1975! Mais qu'a fait Kodak? Elle a observé le marché, en lançant quand même l'Advantix qui innovait.... timidement par de l'hybridation: pellicule + écran de visualisation. Et pourquoi? Parce que son marché d'origine était encore rapporteur. 

 

C'est le "dilemme de l'innovateur": doit-on prendre le virage d'un nouveau secteur très tôt au risque de se tromper ou attendre que le nouveau marché se développe pour embrayer le pas au risque d'être en retard? 

 

Nissan, leader sur le marché des SUV, a été le premier à proposer un SUV au look urbain très vite adopté dans les foyers parce qu'il faisait consensus pour l'homme et la femme dès sa sortie. Mais pas le premier à proposer un SUV. En fait, les premier SUV étaient ceux de JEEP en 1963, mais ils avaient un aspect trop baroudeur pour monsieur et madame tout le monde. Nissan n'a donc pas été le premier sur ce marché mais il a été le premier à innover sur ce segment. Bien entendu, les autres constructeurs ont constaté son succès et ils ont plus ou moins vite embrayer le pas à Nissan avec plus ou moins de succès. Reste à savoir si Nissan saura se renouveler pour ne pas subir le sort du RAV4 de Toyota, star des années 1990/2000 et qui tente un come-back avec l'hybridation. 

 

Être disruptif, c'est créer la rupture sur le comportement des usagers, le mode de distribution, l'image que l'on a d'un marché, la technologie, voire créer un nouveau marché. Par exemple, qui penserait que des algorithmes viennent au secours du justiciable un jour comme le fait une jeune société de justice prédictive qui tente de prévoir ce que serait la décision de justice d'une juridiction dans un cas donné?  Est-ce que l'école d'aujourd'hui sera la même demain? Est-ce que son avenir passe par l'utilisation d'objets technologiques ou de nouvelles méthodes d'apprentissage issues d'études comportementales récentes? Ou des deux? 

 

Pour en revenir à l'art, récemment, j'ai revu les premières oeuvres de Picasso (voir ci-dessous)

 

Qui l'eut cru! Où est le cubisme ici? Comment passer de ce type de production au cubisme que l'on connait aujourd'hui?

 

Et bien, peut être que la réponse se trouve dans le fait d'être disruptif et qu'être disruptif c'est apporter de l'inattendu dans du connu! C'est maintenir la flamme de la créativité, c'est investir dans l'avenir, croire aux potentiels sans crainde que cela bouleverse le confort établit, en tenant compte du fait que nos outils de mesures de performance actuels ne sont peut être pas les meilleurs outils pour apprécier ces potentiels! ;-)

 

© 2016 MIKA NAK OFFICIEL

Tout droits réservés

  • White Instagram Icon
  • Facebook Clean